Oum El Bouaghi | Université Larbi Ben M'hidi O.E.B  

Oum El Bouaghi

Oum El Bouaghi

Ville d’Oum El Bouaghi

L’histoire de la région d’OUM EL BOUAGHI plonge dans la préhistoire à environ 8000 avant Jésus-Christ. Des vestiges attestent de la présence de troglodytes vivant de chasse et de cueillette.

Partie intégrante du royaume Numidie, jusqu’à la veille de la période punique, l’évolution de l’économie met en évidence un système agraire dominé par le culture de l’olivier notamment à Guediovala (KSAR SBAHI) et Makomades (OUM EL BOUAGHI) des centres d’échanges commerciaux importants.

Les invasions répétées ont mis la Numidie sous le commandement de l’empire romain. L’agriculture céréalière est ainsi devenue la principale ressource des habitants de la région qui érigée en grenier que Rome utilisait pour pérenniser sa prospérité économique. Quant à la domination byzantine de 701 à 523 avant Jésus-Christ, celle-ci s’est accompagnée surtout d’un accaparement des meilleures terres obligeant les autochtones à réfugier dans les montagnes.

Sous la domination des vandales entre 593 et 430 avant Jésus-Christ, l’économie locale s’est désintégrée et les centres d’échanges ont été désorganisés. La résistance développée par les autochtones a pu venir à bout des vandales avec la reprise de TAMGOUDA, BAGHAI ET AIN EL BORDJ.

Dans la région des AURES, la pénétration musulmane a rencontré une forte résistance menée par TIDIA dite « EL KAHINA » qui a repoussé les armées d’HASSAN IBN NOUMAN dans la vallée de MESKIANA et fait prisonnier KHALED IBN YAZID. Après la mort de TIDIA à OUED NINI en 708 après Jésus-Christ, les Amazighs ont embrassé l’Islam et participé activement à la conquête de L’Andalousie.
Aux omeyyades en l’an 750 après Jésus-Christ a succédé la dynastie Aghlabide qui a instauré un essor économique et une stabilité sociale, jusqu’à l’arrivée de Fatimides en 1029 après Jésus-Christ. Mais avec l’arrivée des Beni Hilal, la désorganisation de la société a été totale et la région sombra dans le chaos et la misère. Ce n’est qu’en 1160, sous le règne des Almohades que la région a retrouvé sa stabilité dans le cadre de la réunification du Maghreb, léguant à la mémoire des Peuples la résistance légendaire de Massinissa et de Jugurtha.

Toute la période d’occupation. Pendant la guerre de libération, et comme faisant partie de l’historique wilaya I, cette région a versé une lourde tribu et a offert d’énormes sacrifices pour l’Independence nationale. C’est ainsi qu’elle a marqué sa participation à la révolution de 1954 et offert d’illustres CHOUHADA de la trempe de MOHAMED LARBI BEN M’HIDI et de ABBAS LAGHROUR. En dépit des invasions et des vagues de civilisations diverses, de la dislocation des rapports communautaires, une structure sociale assez cohérente a survécu grâce à la pérennité des grandes tribus dont : LES HARATATS, LES SIGUENIA, LES OULED MELLOUL. OUM EL BOUAGHI, dont l’appellation actuelle, semble remonter à l’époque Arabo-Berbère, ne fut baptisée «CANROBERT», du nom d’un Maréchal français, qu’en 1930.

Territoire:

Implantée immédiatement aux confins méridionaux de l’atlas tellien, la wilaya dispose ainsi d’un territoire dont la configuration géomorphologie est particulière. OUM EL BOUAGHI, est un pays de hautes terres, perchées entre 800 et 1000 m d’altitude. Celles-ci occupent 80% de sa superficie totale, elles sont cependant interrompues par des dépressions salées.

Les montagnes qui n’occupent que 13% de sa superficie, sont des horsts zonaux profondément percés dans la structure et prolongent celle des Aurès de l’est, très plissées et très accidentées. Le territoire de la wilaya s’étend sur une superficie de 6187 Km2 , constitué de vallées qu’interrompt, dans sa partie sud des Sebkhates salées saufs celle de TIMERGANINE au sud-ouest entre AIN ZITOUN et BOUGRARA SAOUDI.

Cette topographie a de tout temps une dynamique de population et d’habitat caractérisée par une relative dispersion et plus récemment, l’émergence d’une concentration autour d’un couloir urbain allant de MESKIANA à SIGUS via AIN BEIDA, OUM EL BOUAGHI et d’AIN FAKROUN à BIR CHOUHADA via AIN M’ LILA.

Situation Géographique:

La ville d’Oum El-Bouaghi se situe au Centre du triangle formé par trois grandes métropoles de l’Est algérien; Constantine, Batna et Annaba. La Wilaya d’Oum El-Bouaghi est une région à vocation agro-pastorale.

L’université est situé dans la ville d’Oum El-Bouaghi, chef lieu de la Wilaya.